Articles

Moustique tigre

Changement Climatique & Moustiques tigres

Le moustique tigre, ou Aedes albopictus, est une espèce exotique envahissante, source de nombreuses nuisances.
Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, il est arrivé en Europe par le biais du commerce de pneus d’occasion. Il a réussi à s’adapter à divers environnements et est présent, en 2023, sur 71 départements en France.

A la différence d’autres espèces de moustiques présentes dans la région, le moustique tigre se distingue de plusieurs manières.

  • Il est rayé noir et blanc ; avec cinq rayures blanches sur les pattes et une ligne blanche sur la tête et le dos (thorax).
  • Il est petit : généralement plus petit que les autres espèces de moustiques, il mesure en moyenne 5 millimètres (soit environ la taille d’une fourmi).
  • Il sévit le jour : les femelles piquent principalement en début et fin de journée.
  • Il est silencieux : pas de bruit à son passage, le moustique tigre vole en mode silencieux.

Au-delà des nuisances qu’il peut générer au quotidien, le moustique tigre peut véhiculer des maladies liées à des virus (dengue, chikungunya, zika) par le biais de ses piqûres.

Le changement climatique est propice au développement du moustique tigre :

  • Modification de son aire de répartition : le changement climatique n’est pas la cause principale (origine anthropique à l’heure actuelle) mais l’augmentation des températures augmente le risque de propagation.
  • Modification du cycle de vie : en été, lorsqu’il fait très chaud, le cycle de vie est réduit de 12 jours à 6 jours. Les larves se développent alors plus rapidement, plusieurs générations naissent donc au cours d’une seule et même année.
  • Allongement de la période d’activité : normalement la période de ponte va du printemps jusqu’en septembre. Mais avec des températures plus douces, la période d’activité peut s’allonger jusqu’en novembre.
  • Diminution de la période d’incubation : avec la chaleur les virus se développent plus rapidement dans les moustiques, ce qui écourte le délai avec lequel il devient infectieux pour l’Homme lorsqu’il est porteur d’agent pathogène.

Le changement climatique joue donc un rôle important ; mais, avec des gestes simples, nous pouvons limiter la propagation !
En effet, la vie des moustiques tigres est liée à l’eau, il est donc essentiel de veiller chaque semaine à vider l’eau stagnante (coupelles pour pots de fleurs, jouets, mobiliers de jardin, bâches, etc.) et à mettre des moustiquaires à mailles fines sur les récupérateurs d’eau de pluie.

Évènements

Aucune page ne correspond à votre recherche

Désolé, aucun article ne correspond à votre recherche